Le contexte et les objectifs de la recherche

Depuis une dizaine d’années, les cégeps en région font face à des défis importants qui contraignent l’atteinte de leur mission. Le maintien de certains programmes dans un contexte de baisses démographiques préoccupantes, et ce, sur un vaste territoire à couvrir devient difficile dans notre contexte. Parmi les nombreux efforts déployés pour faire face à cette réalité, la formation à distance s’avère une solution prometteuse, mais elle engendre à son tour des exigences nouvelles. En effet, il y a certes un aspect technologique à maîtriser dont l’ampleur varie selon les choix d’équipements, mais surtout le besoin de réfléchir sur l’impact pédagogique de tels changements. Selon Lebrun, Smidts et Bricoult (2011) « …foncer dans l’innovation pédagogique en pensant que les technologies suppléeront les carences du dispositif pédagogique, voire l’amateurisme ambiant, est une chimère. » La question qui s’impose alors est : comment soutenir les enseignants pour qu’ils offrent une formation à distance de qualité? Il s’agit ainsi d’un projet qui vise l’accompagnement de leur développement professionnel.

Notre recherche a permis d’étudier simultanément trois volets :

-Le profil de personnalité et la posture pédagogique des enseignants ;

-Les modalités d’accompagnement selon le profil et la posture ;

-L’appropriation de pratiques pédagogiques centrées sur l’apprentissage en classe virtuelle.

L’objectif général était de rendre plus efficient le processus d’accompagnement en favorisant l’appropriation de pratiques centrées sur l’apprentissage chez des enseignants du cégep, dans le contexte d’une classe virtuelle en formation à distance.

 Co-chercheure sur le projet

J’ai eu la chance de travailler sur ce projet avec Madame Martine St-Germain qui est doctorante en éducation et conseillère pédagogique au Cégep de l’Outaouais. Elle travaille activement au développement professionnel du personnel enseignant. Adepte de la recherche-action et des approches collaboratives, Madame St-Germain favorise le partage des expertises et la coconstruction des compétences professionnelles par les enseignantes et les enseignants du collégial.

Le programme d’aide à la recherche sur l’enseignement et l’apprentissage (PAREA)

Créé en 1972, le Programme d’aide à la recherche sur l’enseignement et l’apprentissage (PAREA), sous la responsabilité de la Direction générale des affaires universitaires et collégiales, met des ressources financières à la disposition des établissements d’enseignement collégial pour soutenir des recherches utiles à leur développement en matière de pédagogie.

Rapport final en version PDF

affiche_image2

Affiche synthèse du projet

L’accompagnement du changement en cinq gestes essentiels, article paru dans la revue Pédagogie collégiale vol. 29, no 3 Printemps 2016